Canal B - Radio curieuse
Ecoutez Canal B
Evènement

De Frank Sinatra à la Macarena, Hit sélectif revisite en 5 minutes les meilleurs tubes de l'été !

>>Diffusion:  du lundi au vendredi à 08h, 12h30 et 17h en juillet et en août.


 

Retrouvez des live sessions, des interviews et des siestes !

L'heure curieuse
L'heure curieuse

Chaque vendredi, un magazine en alternance :
Kikeriki : environnement et écologie (1er vendredi du mois)
Retour aux sources : décryptage des médias (2ème vendredi du mois)
- Chercheurs en ville : sciences humaines et questions urbaines en partenariat avec la Maison des Sciences de l'Homme en Bretagne (3ème vendredi du mois)
Les héroïnes : féminisme et égalité des sexes (4ème vendredi du mois)

 


CHERCHEURS EN VILLE #45
20-09-2019

#45 Chercheurs en ville : L'échec à l'école

 

Vendredi 20 septembre, notre invitée était Céline Piquée, maîtresse de conférences en Sciences de l'éducation à l'Université Rennes 2, rattachée au Centre de recherche sur l’enseignement, les apprentissages et la didactique.


Par échec scolaire, on comprend un retard dans la scolarité. Une expression qui semble enteriner l’avenir de l’élève et à laquelle nous préférerons celle d’inégalités de réussite. Un phénomène qui se mesure à travers des évaluations standardisées qui jalonnent la scolarité.

Fin 2019, nous découvrirons les résultats du dernier Programme international pour le suivi des acquis des élèves, le PISA. Les derniers chiffres datent de 2016. En tête du classement : Singapour, le Japon, l’Estonie, Taipei et la Finlande. La France arrive en 27è position, une performance stable à défaut d’être satisfaisante. Parmi les statistiques, retenons celle-ci : 22 % des élèves français de 15 ans sont en difficultés, un chiffre en légère augmentation. Et c’est plus que la moyenne des pays de l’OCDE, Organisation de coopération et de développement économique.

Pourtant, des dispositifs d’aide aux élèves en difficultés existent. Depuis le bien connu redoublement qu’on retrouve dès le XIXè siècle, supprimé en 2015 par la ministre de l’éducation de l’époque Najat Vallaud Belkhacem, il y a eu les Zones d’éducation prioritaires aujourd’hui nommés réseaux d’éducation prioritaire, également le dispositif « Plus de maîtres que de classes » depuis 2013. Là, c’est une question de moyens supplémentaires. Mais les dispositifs d’aide aux élèves en difficulté se manifestent aussi par de la différenciation dans les pratiques de l’enseignant (proposer des contenus ou méthodes alternatives pour atteindre les mêmes objectifs d’apprentissage).


Le constat, lui, est décevant ; les élèves qui fréquentent ces dispositifs d’aide progressent moins que ceux qui ne les fréquentent pas. Pourquoi ces effets négatifs ? Qu’est-ce-qui empêche l’école de briser les effets de reproduction sociale et qui au contraire les renforcent ? Notre invitée ré-affirme le pouvoir de l’enseignant dans un contexte contraint par le temps, les moyens et les effectifs de classe, tout en refusant l’existence de pratiques à succès. 

 

Une émission réalisée par Lucie Louâpre, animée par Colette David & Christian Le Bart, en partenariat avec la Maison des sciences de l'Homme en Bretagne (septembre 2019).


comments powered by Disqus
CANAL B
Maison des Associations
6 cours des Alliés
35000 Rennes

Studio : 02 99 52 77 66 / Bureaux : 09 65 15 32 82