Canal B - Radio curieuse








Ecoutez Canal B
Le Cinéma est mort
Le Cinéma est mort

Le Cinéma est mort, disait Godard...Et c'est ce cadavre encore chaud qu'Antonin et Etienne observent méticuleusement pour y déceler un soubresaut, un spasme, un léger soubresaut, bref, un signe de vie

Le Cinéma est mort, une émission nécrophile!

 


Top 2008
01-01-0000

Florilège forcément subjectif et temporaire des films qui nous auront noué les tripes et/ou trituré les méninges...

Bref, les œuvres qui auront su nous stimuler au Cinéma est mort en cette année 2008. A bien regarder ces deux listes on voit bien que cette année ne fut pas une année bien riche en films, à proprement parler, exceptionnels alors même que les films très honorables étaient eux assez fréquent...

D'où leur présence dans ces listes que l'on aurait préféré davantage composées de films à aimer sans réserve.

NB: Il n'y a pas d'ordre particulier à ces listes si ce n'est que les premiers auront été aimés par tous les membres de la rédaction du Cinéma est mort, c'est à dire nous deux...

Consensus
No Country for old men de Joel et Ethan Coen (US)
  • Parce que le film est d'une beauté funèbre et d'une puissance métaphysique (et oui!) qui l'élève au rang des meilleurs films des Coen.
  • Parce que voir les Coen revenir après 3 films très moyens et 2 films indignes qui nous les avait fait mettre au placard avec les grands cinéastes des années 80-90 (Burton et Cronenberg), c'est quand même extraordinaire.
  • Parce qu'ils ont enchainé avec le très bon Burn after reading, les bougres...

A bord du Darjeeling Limited de Wes Anderson (US)

  • Parce que derrière les atours pop arty si bêtement séduisant du Cinema de Wes Anderson se niche une tristesse existentielle qui éclot ici de la plus belle des manières.
  • Parce qu'il s'agit ici d'un cinéma résolument moderne, et que Wes Anderson lâche la bride à son désir de contrôle absolu qui aurait finit par le faire sombrer dans le cinéma sous cloche, voir dans la publicité.
  • Parce que Hotel Chevalier et sa Nathalie Portman nue.

The Dark Knight de Christopher Nolan (US)

  • Parce que l'ambition thématique, politique, figurative et romanesque, est telle que l'on en oublierait presque le Batman returns de Burton pourtant l'un des meilleurs films du monde.
  • Parce qu'il est fascinant de voir à quel point les très surestimés cinéastes petits malins des années 90 (Singer, Fincher, Nolan ici même, et en attendant Aronofsky) ont remis en cause leur cinéma m'a-tu-vu.
  • Parce que si tant de monde est allé le voir c'est que ça ne doit pas être si mal

 Wall-E d'Andrew Stanton (US)

  • Parce qu'il est hallucinant de voir une esthétique à la pointe de la technologie moderne privilégier autant le vieux, le cassé, et l'accident, au neuf, l'efficace et au contrôle absolu.

  • Parce que la maîtrise des scénaristes du studio à manier les différents niveaux de lecture est ici à son meilleur
  • Parce que Pixar

 De la guerre de Bertrand Bonello (FR)

  • Parce que les questions qui y sont abordées sont fondamentales pour les jeunes gens modernes.
  • Parce que le cinéma français est à son meilleur dans ses propositions minoritaires et que Bonello est l'un des plus grands essayistes de celui-ci.  
  • Parce que son remake suédé d'Apocalypse Now, de loin la meilleure scène vue au cinéma cette année.

 Entre les murs de Laurent Cantet (FR)

  • Parce qu'après La Graine et le mulet l'année dernière, ce film s'inscrit dans la même lignée du Cinéma proche du Réel dans le sillon de Pialat, Rozier, Stevenin et Cassavettes outre-atlantique, et que c'est la plus puissante proposition de Cinéma qui soit.
  • Parce que, du coup il n'assène pas de discours comme c'est bêtement le cas dans la plupart des films qui se veulent "politique", et qu'il l'est du coup, d'autant plus.
  • Parce que Cantet est le plus grand peintre du social actuellement et plus précisément du hiatus entre identité et fonction sociale.
Dissension
 Antonin Etienne
  • La Vie Moderne de Raymond Depardon (Fr)
  • Serbis de Brillante Mendoza (Philippines)
  • Redacted de Brian De Palma (US)
  • Les plages d'Agnès d'Agnès Varda (Fr)
  • Un conte de Noël d'Arnaud Desplechin (Fr)         
  • John Rambo de Sylvester Stalonne
  • La Personne aux deux personnes de Nicolas et Bruno
  • Phénomènes de M. Night Shyamalan        

 Choses dont vous vous foutez mais qui nous auront marqué cette année   

 

Jacques Rozier, Xavier Beauvois, Eric Rohmer, et l'intégrale de Six Feet Under Ingmar Bergman

comments powered by Disqus
CANAL B
Maison des Associations
6 cours des Alliés
35000 Rennes

Studio : 02 99 52 77 66 / Bureaux : 09 65 15 32 82